written by
Manon

Les compétences à acquérir pour passer le permis

Permis de conduire 7 min read

Êtes-vous prêt(e) pour passer votre examen ?
Voici les 4 domaines de compétences sur lesquels vous serez évalué(e) lors de l’examen de conduite.

Compétence 1 : Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul

Il s’agit ici de la connaissance du véhicule, l’installation au poste de conduite, le démarrage et l'arrêt du véhicule. Mais aussi le dosage de l’allure et du freinage, l’utilisation de la boîte de vitesses, le suivi des trajectoires et les manœuvres.

Enfin, de l’observation autour de vous.

L’astuce de l’enseignante :

“C’est tout ce qui concerne le maniement de votre véhicule. Le but ici est d’automatiser cette tâche, le faire sans y penser.”

L’astuce de l’inspecteur :

“Imaginez que vous transportez des petites fleurs fragiles”

“D'abord, imaginez que vous transportez “des petites fleurs fragiles” : avoir une conduite souple et “douce” est toujours un plus. Une bonne installation donne un plus grand confort et donc une conduite plus “facile”. Retenez que c’est l’observation en amont qui conditionne la ou les prises de décisions et donc le temps d’agir sur les commandes. Concernant les manoeuvres, on observe plus les mises en oeuvre que la “réussite” d’un stationnement : si on est “mal” garé au final, mais que l’on a observé correctement, qu’on a démontré qu’on savait déplacer son véhicule à allure très lente (tenue du point de patinage) et que l’on a “rien cassé”, être légèrement de travers n’est pas le plus grave. Et vous avez bien entendu le droit de demander à rectifier si vous vous en apercevez. Le fait qu’on vous dise “Non” à ce moment n’est pas forcément mauvais signe, on estime que vous en êtes conscient, ce qui est aussi un “plus”.”

Compétence 2 : Appréhender la route et circuler dans des conditions normales

Pour valider cette compétence, il faudra être capable de chercher la signalisation et les indices utiles et en prendre compte dans vos décisions.

Cela passera par votre positionnement sur la chaussée, lors du franchissement des intersections et l’adaptation de votre allure face aux différentes situations rencontrées.

Seront aussi évalués vos virages à droite et à gauche en agglomération, le respect des priorités et votre franchissement des carrefours à sens giratoires et ronds points.

Enfin, vous serez évalué(e) sur vos arrêts ou stationnements en épi, bataille et créneau.

L’astuce de l’enseignante :

“C’est une compétence pendant laquelle on vous embête beaucoup concernant le regard. Prenez votre temps car là on commence à avoir pas mal de choses à faire en même temps ou presque.”

L’astuce de l’inspecteur :

“Vous devez démontrer que vous pouvez circuler avec les autres (et donc avec nous par la même occasion 😉 ). Ne vous en prenez jamais aux “autres” si l’inspecteur intervient, essayez TOUJOURS de vous mettre à leur place. Exemples : Je n’ai pas vu un piéton qui s’engageait, l’inspecteur freine à votre place, essayez de vous dire : “Si j’étais le piéton, le voyage en passant par le capot et le toit de la voiture ne doit pas être très agréable”. Si je coupe un virage et que l’inspecteur intervient au volant pour éviter de percuter un véhicule arrivant en face : “Si j’étais le conducteur du véhicule en face, je me demanderai pourquoi, alors que je circule tranquillement dans ma voie sans rien demander à personne, un de mes semblables vient abimer ma jolie voiture”, même chose pour tous types de situations décrites plus haut.”

Appréhender la route

Compétence 3 : Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers

Ici vous devrez évaluer et maintenir les distances de sécurité, savoir croiser, dépasser et être dépassé(e), passer les virages et conduire en déclivité.
Faire preuve de courtoisie et de logique face aux autres usagers.
Savoir s’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide, mais aussi conduire dans une circulation dense et quand la visibilité et l’adhérence sont réduites.

L’astuce de l’inspecteur :

“En fonction des endroits où sont implantés les centres d’examen, il faut savoir qu’en principe, l’examen doit être “progressif” dans le parcours demandé. En gros, du plus “simple” au plus “compliqué”. On ne vous demandera pas d’entrée de jeu de prendre une voie d’accélération. Nous sommes aussi conscients que vous n’avez pas l’expérience d’un conducteur “chevronné”. Ne vous mettez donc pas la “pression” de ce côté là, vous n’êtes pas là pour montrer que vous êtes des “pilotes”, mais que vous avez les bases nécessaires pour qu’on puisse vous croisez sur les routes plus tard, c’est à dire sans que l’on soit "terrorisé" à l’idée de croiser votre chemin. C’est aussi ici que sera principalement attribué le point de courtoisie, sans tomber dans l’exagération comme par exemple obliger absolument un piéton à traverser alors que celui-ci ne veut pas (J’ai eu ce cas une fois, c’était assez “amusant” sur le moment).

Sur l’item “adhérence et visibilité réduite”, retenez que si l’on ne peut circuler dans des conditions “normales” (c’est à dire pouvoir atteindre la vitesse de 80km/h hors agglomération avec la visibilité et l’adhérence nécessaires) l’examen sera annulé (Brouillard avec visibilité inférieure à 50m ou présence de verglas par exemple). Cette décision est prise en concertation avec votre enseignant même si nous aurons toujours le dernier mot quant à la décision finale. N’y voyez pas une quelconque fainéantise de notre part, nous aussi on aurait préféré “ne pas venir et perdre du temps” et rester au chaud à la maison devant une bonne série.”

Compétence 4 : Pratiquez une conduite autonome, sûre et économique

Enfin pour finaliser l’acquisition de vos 4 compétences vous devrez être capable de suivre un itinéraire et de préparer et effectuer un voyage de longue distance de façon autonome.
Vous devrez connaître les principaux facteurs de risque au volant, les recommandations à appliquer et les comportements à adopter en cas d’accident : protéger, alerter, secourir.
Avoir fait l’expérience des aides à la conduite du véhicule (régulateur de vitesse, limiteur, ...). Avoir des notions sur l’entretien, le dépannage et les situations d’urgence. Et enfin pratiquer l’écoconduite.

L’astuce de l’enseignante :

“Cette compétence est travaillée tout au long de la formation au final. A part suivre un itinéraire. L’autonomie c’est aussi être capable de faire tout ce qu’il faut sur la route suivant la situation, au bon moment et sans que personne ne vous dise quoi faire 😊

Suivre une route par panneaux indicateurs

L’astuce de l’inspecteur :

“Pendant l’examen, seules l’autonomie sur une période d’environ 5 min et l’éco-conduite sont évalués dans cette partie, vous n’êtes pas là pour nous emmener au camping (nous manquerons de temps), ou nous faire remplir un constat, et encore moins pratiquer un massage cardio-respiratoire sur nous, ce qui, vous en conviendrez, ne nous mettra pas dans les meilleures conditions pour vous délivrer le précieux sésame. Il vous sera demandé de suivre une route par panneaux indicateurs, ou un lieu facile à trouver. Cela nous permet de voir si vous maintenez un degré de compétences tout en étant suivant un itinéraire comme des “grands”, et cela nous “repose”, ce qui ne gâche rien.”

Ci-dessous une infographie rappelant les 4 domaines de compétences à acquérir pour obtenir le permis.

Infographie Compétences

Le saviez-vous ?

Il existe une application qui vous permet de savoir là où vous vous situez dans l’acquisition de vos compétences. C’est Mounki qui vous le propose !

Interface IPhone Mounki

Pour en savoir plus rendez-vous sur notre site Mounki.fr.

Vous avez trouvé cet article utile ? Partagez-le en cliquant sur le logo du réseau social (en haut à droite).

Découvrez en vidéo ce qui nous lie avec nos clients :

L’histoire de Marion

Auto-école, enseignants : Vous souhaitez en savoir plus sur MOUNKI ? Rentrez vos coordonnées ci-dessous et nous vous contacterons au plus vite !

Essayez Mounki gratuitement
Permis Astuces Auto-école