written by
Manon

L'assurance auto pour les jeunes conducteurs et pour les gérants d'auto écoles

Aides Permis de conduire Auto-école 4 min read

L'assurance auto : entre les élèves et les jeunes conducteurs quelle assurance pour chaque véhicule ?

Le moment d’apprendre à conduire est une grande étape dans la vie d’un jeune. Pour les assurances il s’agit d’une étape complexe. D’un côté l’auto-école doit assurer son parc automobile contre les risques liés à sa profession. De l’autre, après avoir obtenu le permis, il faut assurer sa première voiture. Choisir la meilleure assurance possible lorsque l’on est que jeune conducteur ou en tant que gérant d’auto-écoles est souvent un casse tête.

Comment obtenir une assurance auto lorsque l’on est jeune conducteur ?

Tout d’abord, comme n’importe lequel des conducteurs, un jeune conducteur est légalement soumis de souscrire à une assurance. Il doit au minimum souscrire à une assurance auto au tiers, ou responsabilité civile pour couvrir en cas d’accident responsable tous les dommages corporels ou matériels qu’il pourrait causer à un tiers.

Cependant, les jeunes conducteurs sont considérés comme inexpérimentés par les assureurs, ils se voient donc souvent appliquer des surprimes pour compenser un risque de sinistralité plus élevé, comme le stipule le Code des assurances à l’article A.335-9-1. Ce surplus peut atteindre plus de 100 % du tarif de l’assurance auto.

Comme expliqué précédemment, le jeune conducteur est obligé d’assurer son véhicule mais il peut trouver des astuces pour ne pas faire exploser son budget assurance.

  • Le choix de la meilleure assurance auto : il est possible de trouver des assurances adaptées au budget du conducteur qui couvrent l'intégralité des dommages possibles. Il est donc recommandé de choisir en amont la meilleure des assurances possibles, celle qui correspond le plus aux besoins du conducteur et du véhicule à assurer ;
  • La conduite accompagnée réduit de 50 % de la surprime pratiquée ;
  • L’ assureur de vos parents peut négocier un contrat d’assurance auto qui permet d’obtenir une réduction de prime jusqu’à environ 30 % ;
  • L’ utilisation du véhicule parental peut éviter l’achat d’une voiture et les frais d’assurance. Il est parfois préférable de ne s’inscrire comme deuxième conducteur sur un contrat ce qui annule la surprime jeune permis sans que vos parents aient à payer beaucoup plus cher.

Le véhicule d’occasion permet de réduire le coût de l’assurance car le prix et la puissance du véhicule à assurer entrent dans le calcul de la prime, le prix sera donc moins élevé. De plus, l’achat d’une voiture moins chère permet de ne souscrire qu’à une formule de base et non pas à une assurance tous risques.

Combien de temps suis-je jeune conducteur pour l’assurance ?

La surprime généralement appliquée à un jeune conducteur, qui peut atteindre une augmentation de 100% du tarif de l’assurance auto, diminue de moitié chaque année avant de finalement disparaître complètement au bout de la troisième année.

De plus, les jeunes conducteurs qui ont suivi la conduite accompagnée ont moins de chance d’être responsables d’un accident car ils ont acquis plus d’expérience sur la route. Les compagnies d’assurance modifient donc cette surprime et la ramène à 2 ans. Ainsi, cette dernière pourra être de 50% la première année et de 25% la seconde.

Par conséquent, être un jeune conducteur engendre des frais supplémentaires d’assurance mais en respectant les règles et en adoptant quelques astuces comme suivre la formation en conduite accompagnée ou comparer les assurances pour trouver la plus adaptée il est facile de réduire le coût de l’assurance.

Comment assurer son parc automobile quand on est gérant d’auto école ?

Selon un arrêt rendu par la cour de cassation le 29 juin 2000, l’élève d’une auto-école en formation ou en examen n’a pas la qualité de conducteur du véhicule. Le moniteur a donc la qualité de conducteur, l’élève a, à ce titre, la qualité de tiers. Il n’a donc pas à souscrire d’assurance automobile. De plus, en cas d’accident responsable où des dommages seraient réalisés, l’élève sera indemnisé par la garantie responsabilité civile de l’auto-école.

Ainsi, en tant que gérant d’auto-école il faut assurer son parc automobile en accord avec ce principe.

Tout véhicule de ce parc doit être assuré pour la responsabilité civile, c’est-à-dire l'assurance au tiers. Cette assurance couvre tous les dommages corporels et matériels que le véhicule peut causer.

Cependant, le moniteur, responsable de la conduite et considéré comme conducteur, ne sera pas assuré avec cette couverture minimale. Il est donc recommandé de souscrire une assurance tous risques qui protégera les moniteurs et les élèves en formation en cas d'accident.

Pour rouler en toute sécurité et en toute sérénité, une assurance tous risques peut la protéger contre :

  • les dommages corporels et matériels causés par votre véhicule ;
  • la protection corporelle du conducteur s'il est blessé ;
  • le vol, l'incendie, le bris de glace ;
  • les catastrophes naturelles.

Ainsi, les statuts sont différents entre élèves et jeunes conducteurs, il est donc primordial de prendre le temps de choisir la meilleure assurance auto pour son véhicule en fonction de la place qu’occupe le nouveau conducteur.

Vous avez trouvé cet article utile ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

Prix Auto-école Assurance